Objectifs

Grâce aux premières étapes de cette méthodologie, cinq objectifs stratégiques ont été identifiés. Ces objectifs sont complémentaires et interdépendants, comme le montre la figure qui suit.  Le premier objectif est d’une part un objectif en soi – le développement de l’université dans ses missions d’enseignement, de recherche et de service à la société –, d’autre part un objectif soutenu par l’atteinte des 4 autres objectifs.

                                      


Développer l'université

Grâce aux 4 leviers suivants, développer l’université en préservant son identité. L’université doit se développer. Ce développement, cependant, ne  doit pas mettre en péril les valeurs qui fondent l’identité de l’université, à savoir la liberté de recherche et d’enseignement, l’excellence à taille humaine, l’ouverture au monde, dans sa diversité, et la responsabilité face aux enjeux de soutenabilité de la société. Ce développement doit aussi contribuer, dans la tradition de cura personalis  de l’institution, à l’épanouissement des membres de l’université et au développement de la société.

5 actions clés initiées pour atteindre cet objectif :

  • Actions de visibilité au niveau des instances locales, régionales et internationales, en assurant la présence de l’UNamur dans différents événements et en tissant des liens privilégiés avec les décideurs du monde public et du monde entrepreneurial.
  • Dépôt de nouvelles demandes d’habilitation à l’Académie de recherche et d'enseignement (ARES) dans les domaines phares de l’université comme dans des domaines plus émergents.
  • Lancement d'un projet ambitieux de rénovation et réaménagement du bâtiment de la Bibliothèque universitaire Moretus Plantin (BUMP) pour créer un lieu de travail, d’étude, de recherche et de vie pour toute la communauté universitaire.
  • Insertion de l’université dans le réseau de Service Learning « Uniservitate » pour soutenir une pédagogie combinant la qualité académique, la réflexivité et l’action citoyenne.
  • Mobilisation du réseau des alumni pour soutenir le développement de l’université, notamment via la création d’associations d’anciens à l’international (GD Luxembourg, Amérique du Nord, etc.)

Un campus durable

Viser un campus durable, « sur le fond comme sur la forme ». L’université se doit d’être exemplaire en matière de développement durable, dans les trois dimensions de celui-ci (économique, sociale et environnementale), par sa manière de gérer ses infrastructures et son patrimoine (« campus durable sur la forme »), ainsi que, en tant qu’institution d’enseignement et  de recherche, par son engagement afin de contribuer activement à la transition environnementale (« campus durable sur le fond »).

5 actions clés initiées pour atteindre cet objectif :

  • Lancement de la réalisation d’un bilan carbone de l’institution.
  • Développement d’un plan de déplacement d’entreprise.
  • Intégration des Objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD) de façon structurelle dans l’offre de formations.
  • Visibilisation de l’impact des recherches via les Objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD) mentionnés dans la base de données de la recherche (PURE).
  • Création d’une réserve naturelle agréée sur le domaine d’Haugimont et réflexion sur le développement du domaine en lien avec l’enseignement et la recherche «durables».

Garantir le bien-être

Garantir le bien-être au travail et aux études. En tant qu’institution de création et de transmission de  connaissances, toute la  dynamique de l’université repose sur l’investissement et la participation d’êtres humains dont le bien-être et la sécurité doivent être une priorité absolue.

5 actions clés initiées pour atteindre cet objectif :

  • Concrétisation du dispositif PHARE, guichet unique d’écoute et d’accompagnement des victimes de harcèlement.
  • Offre de plats à 3,5 euros pour les étudiants afin de faire face à la précarité croissante de la population étudiante.
  • Développement d’une culture de sécurité grâce à un service de prévention fonctionnel et au service de toutes les entités, de l’université.
  • Développement d’un plan de gestion de crise et d’un plan interne d’urgence.
  • Un statut correct pour chacun.

Accroître la visibilité internationale

Accroître la visibilité internationale de l’université grâce à la qualité de l’enseignement et de la recherche. Les chercheurs de l’UNamur ont tissé, à titre individuel, des réseaux de collaboration internationale impressionnants.
En témoigne l’excellent taux de co-publication internationale de l’institution, souligné par les rankings. Il s’agit de capitaliser sur cette dynamique de recherche pour qu’elle rejaillisse sur les instituts, sur les facultés et sur l’institution, afin de permettre à l’université de gagner en notoriété et d’attirer des étudiants, des membres du personnel et des chercheurs de talents.

5 actions clés initiées pour atteindre cet objectif :

  • Soutien de l’Administration de la Recherche (ADRE) et du National Contact Point (NCP) Wallonie pour stimuler l’augmentation du nombre de projets européens.
  • Participation de l’UNamur à la plateforme technologique d’excellence « Green et biomatériaux » de la Wallonie à acquisition d’équipements de pointe dans le domaine de la chimie verte et des sciences de la vie.
  • Evaluation des accords Erasmus+, évaluation des accords cadres et développement systématique du réseau Erasmus Mundus.
  • Développement d’outils de promotion et de visibilité de l’université :
    • Développement systématique de matériel promotionnel en anglais.
    • Définition d’une politique éditoriale pour les Presse Universitaires Namuroises (PUN).
  • Démarches proactives en vue de l'adhésion à une alliance européenne.

Une informatique centrée sur les utilisateurs

Construire une informatique centrée sur les utilisateurs. Un important plan de transformation de l’informatique universitaire a été décidé par le Conseil d’administration. Il s’agit de mettre en œuvre ce plan, en ayant comme objectif de proposer à l’ensemble des utilisateurs des applications conviviales et faciles d’accès.

5 actions clés initiées pour atteindre cet objectif :

  • Un système d’informations cohérent garantissant les connexions entre les différentes fonctions de l’université : Sigale (Système d’informations de gestion académique ), SEM (remplaçant de NOE finances), PIL (Plateforme d'inscription en ligne), GED (Gestion électronique de documents), IAM (nouveau référentiel), BI (Business intelligence).
  • Un nouveau site Internet, plus moderne, plus évolutif et adapté aux différentes plateformes de consultation.
  • Un environnement bureautique moderne et sécurisé.
  • Une présence internet et dans les réseaux sociaux à la hauteur des enjeux de l’université.
  • Développement d’une nouvelle plateforme « intranet ».